Cigares : le temps des volutes

Les cigares peuvent rapporter gros. Comme un bon vin ou un whisky d’âge mûr. Comme des montres précieuses, ils sont parfois objets de collection.

cigaresUNE

Nouveau siège et gros sous

Après les havanes, les cigares de Davidoff figurent parmi les plus réputés au monde. Cette Maison dont le siège est à Bâle en Suisse, vient d’y prendre possession de ses nouveaux bâtiments. Outre les deux salons de dégustation, le nouveau siège dispose d’un walking humidor où sont conservés les cigares à déguster sur place.

humidor

Chez nous en Belgique, Davidoff a également connu une actualité réjouissante : lors d’une vente aux enchères, une boîte de 25 cigares Dom Pérignon Davidoff produits à Cuba avant le départ de la marque vers la République Dominicaine en 1988, a été adjugée pour 10.000 euros. Un record pour la Maison Million qui organisait cette vente avec plusieurs lots de cigares précieux et de bons vins.

Le temps des vitoles

Montres et cigares ont l’air de faire bon ménage. Après Zenith qui l’an dernier, à l’occasion du 50e anniversaire de la marque de havanes Cohiba – les préférés de feu Fidel Castro –, avait édité deux montres en l’honneur de cette marque, voici qu’une autre marque horlogère du groupe LVMH – Hublot – rend hommage aux volutes et au travail artisanal de la manufacture de cigares Arturo Fuente en République Dominicaine, à travers une édition limitée de son modèle Classic Fusion.

montre

Par Serge Vanmaercke

 

Laisser un commentaire